Déménagement

janvier 1st, 2011 by skcircles
Envahie par le spam et les commentaires en anglais sans queue ni tête, j’ai dû me résoudre, il y a quelques semaines, à désactiver ces derniers sur chacun de mes billets. Or, c’est quand même bien dommage, puisque mon but est clairement d’échanger sur mes lectures, de vous faire part de mes coups de coeur, de mes coups de gueule, mais aussi et surtout de lire vos réactions !
 
C’est pourquoi j’ai pris la décision de déménager ! Pas physiquement, pas IRL, non, virtuellement. Même si, bien sûr je continuerai à venir traîner mes guêtres sur Fantasy.fr, que je considère comme la référence en matière de fantasy, mes chroniques littéraires seront désormais postées sur eTemporel, mon nouveau chez moi. N’hésitez pas à venir me faire un coucou quand l’envie vous prendra ! A très vite…

La Conspiration des Ténèbres, de Théodore Roszak

décembre 18th, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

En fréquentant les cinémas miteux de Los Angeles, Jonathan Gates découvre l’œuvre fascinante de Max Castle. Jeune prodige, celui-ci a tourné quelques films avant de tomber dans l’oubli. L’élucidation des mystères qui entourent la vie et l’œuvre de Castle va devenir une véritable obsession pour Gates. A l’issue de sa quête, qui va le mener des sommets de l’industrie cinématographique jusqu’au cœur de sociétés secrètes, où plane l’ombre des cathares, il apprendra l’incroyable vérité sur ce maître des illusions que fut Max Castle et mettra au jour un étonnant complot.

Mon avis à moi que j’ai

Bon, 800 pages pour ça, j’en garde un goût amer dans la bouche ! C’est pas tellement que les aventures de ce Jonathan Gates ne sont pas intéressantes, ou que ce qu’il découvre n’est pas terriblement inquiétant, avec une touche de vérité dérangeante, c’est juste que… 800 pages pour ça, quand même ! Je ne suis pas du genre à me laisser impressionner par les pavés. J’ai lu le Ça de Stephen King en un week-end, j’avais 16 ans, j’ai lu des saga de 25 tomes en un rien de temps aussi. Mais là…

Sincèrement, j’ai trouvé ça pompeux, comme si l’auteur s’écoutait lire en même temps qu’il écrivait. Plus qu’une réflexion sur le pouvoir de l’image, ça commence comme un exposé barbant sur l’histoire du cinéma, pour ne prendre vie qu’au bout de 200 pages. Certes, Théodore Roszak sait faire preuve d’un art consommé dans le mélange des faits véridiques aux fruits de son imagination, mais ça n’a pas suffit à me transporter, loin de là ! Sans parler de cette fin, inespérée et d’autant plus décevante. Plus jamais !  

3ème Festival du Livre du Cercle des Huit

décembre 8th, 2010 by skcircles
Coucou à tous !

Suite au succès des deux premières éditions, le Cercle des Huit a décidé de renouveler l’expérience du Festival du Livre, et ce pour la troisième année consécutive. Nous avons essayé de tenir compte des remarques reçues lors des éditions précédentes, et quelques petites adaptations ont donc eu lieu dans le règlement. Pour ceux qui n’étaient pas encore parmi nous la dernière fois, rappelons tout d’abord le principe :

Pourquoi un Festival du Livre ?
Le monde de l’édition est vaste. Il y a bien sûr les incontournables, les classiques lectures scolaires imposées qui ont bien souvent du mal à passer. Mais il y a aussi énormément d’œuvres de qualité moins médiatiques que le Cercle des Huit a décidé de vous faire découvrir. D’où l’organisation de ce Festival du Livre.

D’accord, mais comment ça marche ?
Au rendez-vous de ce festival, de l’humour, de l’action, de l’émotion, de la peur, du fantastique, des écrits conventionnels et d’autres plus originaux… il en faut pour tous les goûts ! Cette année, c’est vers la mixité que le Conseil des Huit a voulu aller, et voici comment :

  • Le Festival aura cette année deux thèmes au choix : ‘Littérature infernale’ et/ou ‘Mystérieux inconnu’.
  • Les participants auront non plus 10 mais 6 livres à lire, en 6 mois.
  • La liste des livres à lire sera constituée pour moitié par le Conseil, pour moitié par les participants.
  • Les livres proposés devront être récents (publication de moins de deux ans) ou au moins méconnus.
  • Les livres proposés devront se rapporter à l’un des deux thèmes sus-cités du Festival.

Dans un premier temps, nous invitons tous ceux qui souhaitent participer à nous fournir une petite liste de trois livres, que vous avez lus, ou que vous aimeriez lire, qui rentrent dans ces critères. Et ce avant le 30 novembre 2010.
Toutes les listes reçues seront rapidement compilées avec celles proposées par le Conseil, pour en extraire une dernière de six livres que chacun devra lire sur le premier semestre 2011. Fin Juin, vous serez appelés à voter, en classant ces six livres par ordre de préférence. Le livre préféré de la communauté du Cercle des Huit s’imposera de lui-même !

Le lapin ! Le lapin !
Heu… non, le cadeau ! Cette année encore, nous récompenserons la première personne à nous envoyer le tiercé finalement gagnant (dans l’ordre évidemment). Elle recevra en cadeau un ouvrage (encore à déterminer, mais ce sera sûrement une parution de l’année 2011). En espérant que vous serez toujours plus nombreux à participer…

Trucs et astuces
Pour éviter d’avoir à acheter les six livres en question, nous vous proposons de vous regrouper par groupes de six. Ce n’est pas du tout une obligation, mais ça peut aider, financièrement parlant. Au sein de chaque groupe :

  • Chacun s’engage à acheter l’un des six livres à lire, et à le faire tourner par envoi postal, au sein du groupe dont il fait partie.
  • Chacun s’engage à prendre soin des livres qu’on lui prête, à ne pas le conserver plus de trois semaines, et à faire en sorte que l’expédition au suivant se passe le mieux possible (enveloppes à bulles et Colissimo suivis notamment).

Si vous êtes intéressé, merci de le préciser sur le forum, nous vous contacterons en temps et en heures, si cette démarche a du succès. Attention, sachez quand même qu’en aucun cas le Cercle ne pourra être tenu responsable d’éventuelles pertes ou dégradations !

Les nominés

L’Apprentie du Magicien, de Trudi Canavan, dans le thème « Mystérieux inconnu » – Choix des membres
Dragons et Serpents, de Robin Hobb, dans le thème « Littérature infernale » – Choix des membres
L’Empire Ultime, de Brandon Sanderson, dans le thème « Littérature infernale » – Choix du staff
Les Mensonges de Locke Lamora, de Scott Lynch, dans le thème « Mystérieux inconnu » – Choix du staff
Peter & Max, de Bill Willingham, dans le thème « Mystérieux inconnu » – Choix du staff
Le Procés de la Sorcière, de Robert McCammon, dans le thème « Littérature infernale » – Choix des membres

P.S. : N’hésitez pas à diffuser cette annonce où bon vous semble, tous les participants seront les bienvenus. Merci à tous !

Les Petits Secrets d’Emma, de Sophie Kinsella

octobre 28th, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

Ce n’est pas qu’Emma soit menteuse, c’est juste qu’elle a des petits secrets. Des trucs pas bien méchants. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle trouve que Connor, son petit ami, ressemble étrangement au Ken de Barbie. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Elle déteste sa cousine Kerry. Et avec Connor, au lit, c’est pas franchement l’extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l’avouer. Mourir ? Justement ! Lors d’un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit bien voir sa dernière heure arriver. Prise de panique, elle déballe tout au séduisant inconnu assis à côté d’elle. Sans savoir que l’inconnu en question n’est autre que son P.-D.G. Passé le soulagement de sortir vivante de ce vol infernal, Emma réalise qu’elle vient de se mettre dans une situation pour le moins embarrassante…

Mon avis à moi que j’ai

Un livre pour fille, typiquement ! Distrayant et facile, idéal pour passer un bon moment et poser son livre avec le sourire. On se retrouve même parfois un peu dans les réactions d’Emma ! Ce qui m’a moins plu, c’est l’histoire à l’eau de rose sous-jacente à tout ça, et le fait qu’on sache pertinemment comment ça va finir, mais l’humour est au rendez-vous donc ça passe plutôt bien. Frais comme le printemps ! 

Le Joueur d’Echecs, de Stefan Zweig

octobre 3rd, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

Czentowicz, champion d’échecs arrogant, esprit borné à outrance, inculte et étonnamment stupide, occupe le premier plan jusqu’à l’entrée en scène de Monsieur B. Dès lors que cet aristocrate autrichien s’intéresse à la partie livrée entre le champion et les passagers amateurs, la direction du texte bascule. Par un effet de symétrie, la narration se transforme en un face à face tendu entre un esprit brillant et rapide à l’intelligence abstraite et un cerveau au pragmatisme brutal, incapable de projection véritable. Mise en scène percutante de la résurrection de la folie, cette nouvelle oscille entre ouverture et enfermement. Dans cette avancée implacable de la stupidité destructrice, allégorie de la victoire du nazisme mais aussi chef-d’oeuvre de composition, Zweig s’intéresse peu à la survie du corps, préférant montrer les réactions de l’esprit, qui trouve un symbole parfait dans ce jeu éminemment intelligent mais désespérément stérile. Publié en 1943, un an après le suicide de son auteur, Le Joueur d’Echecs fait figure de testament dans l’oeuvre de Zweig.

Mon avis à moi que j’ai

Une description de ce qu’est la torture morale et de la façon dont, crescendo, elle mène vers la folie… Cette nouvelle est une petite curiosité à elle toute seule, avec pour arrière-plan le monde méconnu des échecs. Bien amenée, l’histoire de monsieur B. est une histoire dans l’histoire, celle d’un homme dont la détresse psychologique est telle qu’elle menace de le rendre fou. Ultime paradoxe, l’échappatoire qu’il va trouver lui permettra certes de survivre, mais pas d’échapper à une certaine folie. Intéressant, faute d’être passionnant !

Les Marches du Trône, de Robin Hobb

septembre 28th, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

Avec Mère à son bord, Parangon peut enfin retrouver son intégrité perdue, un visage, et peut-être même la vue. Il ne lui en faudra pas moins pour affronter la Vivacia, sur laquelle Kennit règne toujours en maître, au point qu’il fait d’Althéa, la propriétaire légitime de la vivenef, sa prisonnière ! Mais il faut croire que la chance insolente qui a si bien servi le pirate jusqu’ici l’a quitté : la flotte jamaillienne, bien décidée à ne pas le laisser retenir plus longtemps le gouverneur Gosco et Malta en otages, lui fait échec. Tintaglia, le dernier dragon de Clochetinte, toujours à la recherche de cette dernière, vient elle aussi déranger ses plans. Quant aux serpents, il n’auraient pas pu trouver meilleur moment pour le laisser tomber…

Mon avis à moi que j’ai

Le paradoxe de la lecture plaisir, c’est d’avoir envie que ça se termine, et en même temps que cela n’ait pas de fin. C’était le cas pour moi pour le cycle des Aventuriers de la Mer. Dans cet ultime volume, les destinées s’accomplissent, même si ce n’est pas toujours comme on l’aurait souhaité ! Si vous voulez savoir si Parangon va être sauvé du naufrage et retrouver son âme, si Kennit le pirate va aboutir dans sa quête et si Althéa va finalement retrouver sa vivenef Vivacia, n’hésitez plus, vous trouverez ici la réponse à toutes ces questions. Et même davantage, FitzChevalerie Loinvoyant faisant même une fugace apparition ! Un excellent moment de fantasy.

Et après…, de Guillaume Musso

septembre 19th, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

À huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la «mort imminente». Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l’enfant s’est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, contre toute attente, de nouveau, la vie. Vingt ans plus tard, Nathan est devenu l’un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de cet épisode traumatisant. Il a même fini par épouser la «petite fille du lac», Mallory, sa femme qu’il a passionnément aimée, puis qui l’a quitté, et qui lui manque comme au premier jour… Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l’autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd’hui il connaît la réussite, la notoriété et la prospérité. Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.

Mon avis à moi que j’ai

Ayant souvent entendu parler de Guillaume Musso sans l’avoir jamais lu, je me suis laissé tentée par ce livre, le premier qu’il a écrit, je crois. Bilan : je pense que je vais arrêtée là ma découverte ! J’ai envie de dire : tout ça pour ça… C’est très vite lu, mais franchement, je n’ai pas trouvé grand intérêt à ce livre, pas même le petit coté fleur bleue que tout le monde me garantissait. Je n’ai eu que l’impression de tourner en rond jusqu’à une fin hyper prévisible. Et puis pour plomber l’ambiance, dans le genre… Bref, out !  

Achetez mon produit sur PriceMinister
Guillaume Musso : Et Après... (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente

1,50 €

Et Après…
Très Bon Etat
Guillaume Musso
RAS, il est en excellent état. Envoi rapide et soigné.
Voir ma boutique

 

Avec PriceMinister, retrouvez aussi  : Livres Littérature française , Achat Appartement

Imag’In, les Chroniques de l’Imaginaire

septembre 15th, 2010 by skcircles

Un peu de publicité pour un petit coin que j’aime tout particulièrement : Imag’In, les Chroniques de l’Imaginaire…

C’est tout récent, on y parle littérature fantasy, cinéma, séries TV, jeux, etc. … A la base monté par un petit groupe d’amis en guise de lieu d’échange et de terrain de jeu, le réseau s’ouvre doucement sur l’extérieur, et c’est ma foi bien sympa.

Imag’In n’est pas une association à proprement parler. C’est un tout petit réseau social au sein de la toile que constitue Internet, juste un regroupement de quelques amis passionnés de fantastique, et désireux de vous faire découvrir leur univers.

Littérature de l’imaginaire, grand cinéma ou petit bijou à petit budget, série TV d’actualité, ou pas d’ailleurs, jeux online et en particulier sur forum, BD, comics, musique, nous faisons feu de tout bois ! Surtout celui qui dégage en brûlant cette formidable odeur d’évasion dont nous sommes si friands.

Alors toi, visiteur perdu sur ces quelques pages, n’hésite pas à nous emboîter le pas sur les chemins de la découverte, au coeur des dossiers du fantastique ! Tu seras toujours le bienvenu…

http://imagin.spruz.com/

Autre-Monde

septembre 15th, 2010 by skcircles

Autre-Monde est un jeu par forum directement inspiré de l’univers créé par Maxime Chattam dans la saga du même nom parue chez Albin Michel.

Personne ne l’a vue venir !

La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. En une nuit, New York et le monde moderne basculent irrémédiablement dans le chaos. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent, à la recherche de leurs proies… Ils semblent faire disparaître les gens, ne laissant que leurs vêtements.

Quand vous vous éveillez, la Terre n’est plus la même, la nature a repris ses droits. Les survivants sont rares, seuls les enfants et les adolescents semblent avoir survécu. Les adultes ont soit été « vaporisés » par les éclairs, soit transformés en « Gloutons », des êtres ridés, à la peau flasque et sans plus de cervelle que des mouches, soit en « Cyniks », des humains devenus très agressifs. Des créatures, toutes plus étranges les unes que les autres, jaillissent du brouillard et la végétation part à l’assaut des constructions et de toutes les technologies de pointe humaine, à grande vitesse.

Votre monde a totalement changé. Vous comprenez rapidement que vous êtes directement menacé par cette nature dominante, surtout si vous avez moins de 18 ans. Créatures étranges, plantes agressives, résidus d’humains devenus fous… De gigantesques colonnes de fumée, au sud, sonnent le rassemblement des Cyniks. Les enfants quant à eux, sous le nom de « Pans », se regroupent en communautés, et s’organisent pour essayer de survivre et se protéger.

Oubliez tout ce que vous savez…

Désormais, dans cet Autre-Monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversés de courants étranges, d’énergies nouvelles, chaque promenade est une expédition, chaque jour passé un exploit. Auto-proclamés Cyniks, les adultes pourchassent les enfants, les enlèvent dans de gigantesques cages traînées par des ours qui ne le sont pas moins. Ils se sont regroupés sous la bannière de la Reine Malronce, une femme qui s’est réveillée après la Tempête et qui a allumé les Brasiers du Rassemblement pour se constituer une armée. Elle prétend faire des rêves qui la conseillent afin de guider son peuple vers la Rédemption.

L’Alliance des Trois, constituée de trois adolescents, Matt, Ambre et Tobias, s’est mise en quête vers le sud, afin d’essayer de comprendre pourquoi les Cyniks enlèvent les Pans, et pourquoi la reine Malronce et le Rauperoden, une créature monstrueuse, cherchent inlassablement Matt à travers tout l’Autre-Monde. Chemin faisant, ils rencontrent d’autres Pans marqués par la castastrophe, les Kloropanphylles. Installés sur les cimes des arbres de la Forêt Aveugle, modifiés par la Tempête, ces enfants arborent désormais des traits « végétaux », et constituent une sorte de société matriarcale.

Incarnez ici un Pan, un Kloropanphylle ou un Cynik, et parcourez cet Autre-Monde qui recèle autant de merveilles que de dangers. Vous allez devoir vous organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde.

http://autre-monde.rpg-board.net/

Un Festin pour les Corbeaux, de George R.R. Martin

septembre 12th, 2010 by skcircles

Présentation de l’éditeur

Les cartes changent une nouvelle fois de main : Cersei Lannister, la noire régente, s’empêtre dans la toile d’araignée qu’elle a tissée pour neutraliser sa bru, la petite reine ; arrivée au terme de son éprouvante quête, Lady Brienne, la pucelle de Torth, va faire une découverte aussi inattendue que mortelle ; Sansa Stark, marionnette entre les mains de Lord Petyr Baelish, dit Littlefingers, prépare un retour en force qui devrait faire couler beaucoup d’encre… et de sang ! Un chapitre de plus se clôt sur le royaume des Sept Couronnes, avec son lot d’alliances contre nature, de trahisons sanglantes et de morts inutiles. Et comme le trône de fer ne reste jamais vacant bien longtemps, une nouvelle guerre civile se profile à l’horizon.

Mon avis à moi que j’ai

Un contenu qui, comme pour les volumes précédents relève de la transition. Peu ou pas de révélations, ni même de péripéties majeures, juste une trop lente montée en puissance des différentes forces en présence en vue d’un affrontement final qui apparaît encore bien lointain. Ça reste très bien écrit, ça se lit facilement, mais moi qui avais adoré les débuts de cette saga, depuis les débuts de "A Feast for Crows" (tomes 10, 11 et 12 en français), je reste grandement sur ma faim, c’est malheureusement le cas de le dire !

Alors certains prétendent que George R. R. Martin avance à son rythme dans sa saga, et que c’est très bien comme ça. Sauf que s’il écrit simplement pour lui, inutile de se faire publier ! Pour moi, c’est long, bien trop long, et la surdose de personnages commence à se faire sérieusement sentir, dans le sens où, pour certains d’entre eux, on se contrefiche de ce qui peut bien leur arriver. Où sont passés Jon, Bran et Daenerys ? Un prologue de l’auteur nous promet un retour aux sources dans la suite. Espérons-le !