Le Coeur de la Terre, Maxime Chattam

Présentation de l’éditeur

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme. Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Mon avis à moi que j’ai

Une réelle continuité entre les trois tomes de cette trilogie. Ce dernier volume est un brin plus sombre, plus adulte, Matt, Tobias et Ambre sont confrontés à des problèmes qui sont ceux qui naissent invariablement à l’émergence d’une société. De l’amitié, du courage, de l’amour, de l’héroïsme, des pouvoirs fantastiques, des héros qu’on apprécie… Quelques regrets pourtant, qui résident à la fois dans l’identité enfin révélée de Malronce et du Raupéroden – trop facile ! -, et dans la résolution de la guerre contre les Cyniks, bien trop rapide à mon goût pour rester tout à fait crédible. Le premier cycle d’Autre-Monde s’achève ici, mais le second est attendu fin 2011, et c’est quand même bien long… !

Comments are closed.