Fascination, de Stephenie Meyer

Présentation de l’éditeur

Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine. Entre fascination et répulsion, amour et mort, un premier roman… fascinant. 

Mon avis à moi que j’ai

J’ai été séduite par "Fascination" qui a eu sur moi l’effet d’une véritable douceur. Je ne tenais pas particulièrement à le lire, le côté "phénomène littéraire international" ayant, en général, tendance à me laisser sceptique. Et puis, la magie des mots, la magie de l’histoire, ont eu raison de moi, et j’ai, à mon tour, été sous le charme. Elle, à la fois maladroite, attachante, téméraire mais surtout fascinée par cet être hors du commun et d’une beauté foudroyante, nous émeut de part les sentiments qui la submergent en présence d’Edward. Lui, d’un charme ravageur, protecteur, torturé, mystérieux, fou d’amour pour cette jeune fille au "sang chaud" (inverse des vampires au sang froid) qu’il craint d’exposer à des dangers nous captive littéralement. Le mythe du vampire, son combat sur la soif de sang et sa lutte pour conserver une part d’humanité (en dépit de tout) sont des thèmes qui ont déjà été évoqués par Anne Rice dans sa fabuleuse Chronique des Vampires, mais qui sont tout de même écrits ici avec intelligence et subtilité. A consommer comme une friandise !

Comments are closed.