Les Noces Pourpres, de George R.R. Martin

 

Présentation de l’éditeur

A Reine Couronne, Bran et ses compagnons de route se sont réfugiés durant l’orage dans la tour du lac tandis que les sauvageons occupent l’auberge du village. L’intervention sanglante d’Eté permet à Jon de s’échapper à destination de Châteaunoir pour y donner l’alerte et, malgré la suspicion qu’il inspire, contribuer à en organiser la défense. Enlevée aux brigands par Sandor Clegane qui compte à son tour la rançonner à Vivesaigues, Arya finit par se retrouver au lieu même où est censée se célébrer, par le mariage d’Edmure Tully, la réconciliation de Robb et des Frey. Mais elle assiste au grand massacre, dit des noces pourpres, où périssent sa mère et son frère. Ces deux épisodes ne sont que quelques-unes des innombrables péripéties contenues dans ce volume et imaginées par George Martin. Car, plus inventif que jamais, l’écrivain poursuit une saga considérée comme un chef d’oeuvre du genre et acclamée dans le monde entier.

Mon avis à moi que j’ai

Après un léger ralentissement dans le tome précédent, voilà que l’intrigue repart au quart de tour ! Et que de surprises dans ce volume. Pas que des bonnes, malheureusement, car l’histoire prend là un bien drôle de chemin… L’auteur nous amène à nous méprendre plus souvent qu’à notre tour sur le déroulement présumé que prend l’histoire. Désormais, nos héros et leurs ennemis, leurs querelles ou leurs alliances, tout tourne autour de ce trône de fer pour lequel tant de sang est versé, n’épargnant rien ni personne. L’étau se ressert inexorablement, mais sur qui se renfermeront ses machoires, la prochaine fois ?

Comments are closed.