Archive for mars, 2009

La Loi du Régicide, de George R.R. Martin

samedi, mars 28th, 2009

Présentation de l’éditeur

Avec la disparition de Robb Stark, le royaume du Nord, déjà amputé par l’occupation des Fer-nés, miné par les trahisons sournoises de Roose Bolton, quasiment réduit au Conflans que contrôlent de plus en plus les Frey félons, en jouant sur les vieilles querelles locales, et au détriment de Vivesaigues, assiégé et promis à l’un des leurs, n’est plus guère qu’un héroïque souvenir. Ainsi les Lannister semblent-ils assurés de triompher. Les jours de l’unique prétendant légitime au Trône de Fer, Stannis Baratheon, réfugié sur sa malheureuse île de Peyredragon, sont comptés. Mais c’est oublier les haines séculaires, internes et externes, qui l’entourent et peuvent tout remettre en question. 

Mon avis à moi que j’ai

Une fin en apothéose pour ce 9ème tome ! L’action se resserre autour de Port-Réal et du Mur, les héros se découvrent eux-mêmes en même temps que nous apprenons à mieux connaître leurs dons et leurs vices… La grande bataille des rois s’achève dans la douleur, mais le vrai combat ne fait que commencer : les Autres, face aux prêtres rouges de R’hllor, la glace contre le feu… Un grand moment de fantasy !

Devine qui vient mourir ce soir ?, de Ben Elton

mercredi, mars 18th, 2009

Présentation de l’éditeur

Voyeur prod. vient de lancer sa nouvelle émission télé : Résidence surveillée. Son slogan : une maison, dix candidats, trente caméras, quarante micros, un seul rescapé… Le but des dix candidats : éviter l’élimination, sans trop se dévoiler. Le but de la productrice, Géraldine Hennessy : faire de l’audimat. Et tout est bon pour filmer du sexe. Le vingt-septième jour, Géraldine a eu bien mieux : un meurtre, l’assassinat d’un candidat en direct, sous l’œil de millions de téléspectateurs. Et pourtant, l’inspecteur Coleridge n’a aucun suspect. Le meurtrier, caché sous un drap, aurait pu être n’importe lequel des candidats. Tandis que l’enquête de Coleridge progresse lentement, le public, plus nombreux chaque jour, se passionne pour ce whodunit en direct. Un roman sur un phénomène de société susceptible de plaire à la fois aux inconditionnels comme aux détracteurs de la télé réalité, avec beaucoup d’humour. Avec ce titre, lancement de la collection “ Mille comédies ” et plaquette de promotion.

Mon avis à moi que j’ai

Ce roman se dévore à vitesse grand V ! L’intrigue persiste jusqu’aux toutes dernières pages, et même lorsqu’on commence à soupçonner l’identité de l’assassin, on se débat encore avec son mode opératoire ! Un humour décapant, ça grince, ça tape là où ça fait mal : la télé-réalité sous tous ses mauvais angles, avec ce qu’il faut de voyeurisme et de perversité. Bref, génial, idéal pour se détendre et pour ceux qui, comme moi, souhaitent que le roman démarre dès la 10ème page. A recommander, vraiment.

Les Noces Pourpres, de George R.R. Martin

dimanche, mars 15th, 2009

 

Présentation de l’éditeur

A Reine Couronne, Bran et ses compagnons de route se sont réfugiés durant l’orage dans la tour du lac tandis que les sauvageons occupent l’auberge du village. L’intervention sanglante d’Eté permet à Jon de s’échapper à destination de Châteaunoir pour y donner l’alerte et, malgré la suspicion qu’il inspire, contribuer à en organiser la défense. Enlevée aux brigands par Sandor Clegane qui compte à son tour la rançonner à Vivesaigues, Arya finit par se retrouver au lieu même où est censée se célébrer, par le mariage d’Edmure Tully, la réconciliation de Robb et des Frey. Mais elle assiste au grand massacre, dit des noces pourpres, où périssent sa mère et son frère. Ces deux épisodes ne sont que quelques-unes des innombrables péripéties contenues dans ce volume et imaginées par George Martin. Car, plus inventif que jamais, l’écrivain poursuit une saga considérée comme un chef d’oeuvre du genre et acclamée dans le monde entier.

Mon avis à moi que j’ai

Après un léger ralentissement dans le tome précédent, voilà que l’intrigue repart au quart de tour ! Et que de surprises dans ce volume. Pas que des bonnes, malheureusement, car l’histoire prend là un bien drôle de chemin… L’auteur nous amène à nous méprendre plus souvent qu’à notre tour sur le déroulement présumé que prend l’histoire. Désormais, nos héros et leurs ennemis, leurs querelles ou leurs alliances, tout tourne autour de ce trône de fer pour lequel tant de sang est versé, n’épargnant rien ni personne. L’étau se ressert inexorablement, mais sur qui se renfermeront ses machoires, la prochaine fois ?

L’Epée de Feu, de George R.R. Martin

vendredi, mars 6th, 2009

Présentation de l’éditeur

Les sept couronnes sont exsangues. Le royaume panse ses plaies. Les guerres ont vidé les campagnes, les épidémies ont ruiné les récoltes et les pillards écument les terres dévastées. Pourtant il y a toujours autant de prétendants qui briguent la couronne : chacun dans son repaire échafaude des stratégies. Les Lannister multiplient les alliances fragiles, Stannis Baratheon se réfugie toujours davantage dans le culte de R’hllor, le maître de la lumière, et Robb Stark soupire après son fief en lambeaux. Mais d’autres ennemis se massent aux frontières, loin dans le nord. Et, pendant que les puissants avancent leurs pions, les faibles tentent de survivre…

Mon avis à moi que j’ai

Un tome captivant, bien qu’un peu moins "actif" que les précédents, mais c’est sans doute pour mieux nouer des intrigues. Plusieurs coups de théâtre ne sont pas pour gâcher l’ensemble. Un mariage innattendu (pas fait pour le bonheur de l’épousée !), une main coupée, une rivière en feu, des morts qui se relèvent, des enfants qui se rêvent en loups, des mangeurs de grenouilles (un clin d’oeil aux Français ?). A dévorer tout cru !