Archive for janvier, 2009

L’Alliance des Trois, de Maxime Chattam

samedi, janvier 31st, 2009

Présentation de l’éditeur

Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent, à la recherche de leurs proies… Quand Matt et Tobias se sont éveillés, la Terre n’était plus la même. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre Monde.

Mon avis à moi que j’ai

Ca se lit vraiment très facilement ! Rien à voir avec l’auteur de thrillers sombres qu’on connaît habituellement, on se rapproche carrément du Stephen King, là. Par les héros qui sont des ados, comme souvent chez King, et par cette ambiance fantastico-fantastique qui envahit peu à peu la normalité. Chattam semble avoir renoué avec ses premières amours, celles du 5ème Règne. Le pari est à mon sens gagné : les personnages sont vite attachants, l’intrigue réserve des surprises et le mystère est omniprésent. J’ai vraiment beaucoup aimé, et suis heureuse que ce qui devait au départ être une trilogie soit finalement prévu sur 7 volumes !

Le Bookcrossing, vous connaissez ?

mercredi, janvier 14th, 2009

Connaissez-vous le système du BookCrossing ? Ca a l’air assez rigolo, comme truc, et j’ai décidé d’essayer, pour voir ce que ça donne… 

Qu’est-ce que le « BookCrossing » ?
Le BookCrossing est une initiative prise par et pour des lecteurs enthousiastes dans le monde entier. Des livres sont abandonnés « dans la nature » de sorte que d’autres personnes puissent en profiter. « BookCrossing.com » est le site web qui rend tout cela possible et cohérent.

Depuis quand ce phénomène existe-t-il ?
L’idée est née en mars 2001. L’inauguration du site a eu lieu le 17/04/2001. Dans les 11 premiers mois, environ 100 nouveaux membres par mois ont adhéré au « club ». En mars 2002, un article sur le BookCrossing est paru dans le « Book-Magazine » ce qui a attiré l’attention des médias. Résultat : plus ou moins 300 nouveaux membres par jour à l’heure actuelle.

Qui sont les adhérents ?
Il s’agit de plus de 500 000 BookCrossers qui ont fait enregistrer plus de 3 000 000 de livres (situation en Décembre 2006). Les membres ont tous les âges possibles et proviennent de toutes les catégories sociales. L’inscription est gratuite et la stricte confidentialité des membres (et de leur adresse e-mail) est assurée.

Où le font-ils ?
Le BookCrossing est un phénomène qui se répand dans le monde entier. Bien sûr, la plupart des membres sont américains, mais en France, ils sont de plus en plus nombreux (environ 11 300 membres à la date d’aujourd’hui, i.e. décembre 2006).

Comment ce système fonctionne-t-il ?
Les BookCrossers font d’abord enregistrer leurs livres sur le site « http://www.BookCrossing.com ». Ainsi, chaque livre reçoit son numéro (=BCID). Ce numéro ainsi que certaines instructions sont apposés sur le livre qui peut être alors relâché. Après avoir trouvé un livre de ce genre, une personne peut vérifier sur le site au moyen de ce numéro BCID d’où il vient et qui l’a déjà lu. Elle peut aussi rédiger une « journal entry» (compte rendu) pour faire savoir aux autres internautes que le livre est tombé entre de bonnes mains. Dès qu’elle aura lu le livre, elle l’abandonnera à nouveau dans un café, dans un train ou ailleurs afin qu’une autre personne puisse le trouver.

Pourquoi ce phénomène existe-t-il ?
Aux yeux des bibliophages, le BookCrossing mélange irrésistiblement le goût de l’aventure et l’attrait pour une littérature désintéressée. Il fonctionne comme un club de livres gratuit et sans frontières. Ce qui pique au vif le BookCrosser, c’est l’expérience même de l’abandon du livre ! De plus, la communauté BookCrosseuse permet des échanges qui vont au-delà des livres eux-mêmes.

Puis-je abandonner mes propres livres ?
Bien sûr ! Ne possédez-vous pas de livres endormis depuis trop longtemps déjà dans votre bibliothèque ? Peut-être en gardez-vous quelques-uns dans une caisse au grenier ou dans la cave ? C’est parfait ! Faites enregistrer ces livres, donnez votre propre opinion, attribuez-leur un numéro BCID et abandonnez-les ! Vous pouvez les suivre à la trace dans leur conquête du monde. Et si vous n’aimez pas vous en défaire ainsi, proposez-les à vos amis, à votre famille ou allez faire un tour sur les marchés aux puces pour y acquérir des doubles…

Cela nuit-il aux éditeurs et aux auteurs ?
Curieusement, non ! En effet, si quelqu’un trouve un livre en liberté, il y a peu de chances que celui-ci soit justement un titre qu’il avait la ferme intention d’acheter. Donc le nombre de livres « non-vendus » à cause du Bookcrossing est extrêmement faible. Par contre, comme BookCrossing rassemble des amoureux des livres qui communiquent entre eux, nombreux sont les ouvrages achetés parce qu’on en a entendu parler sur le site. D’ailleurs, les éditeurs et les auteurs ne s’y sont pas trompés : ils sont nombreux à promouvoir et à encourager le BookCrossing, qui rend la lecture encore plus attrayante. Enfin, certains BookCrossers se sont même mis à acheter les livres en 2 exemplaires pour pouvoir en relâcher un !

A ma connaissance, il existe deux sites qui gèrent ce genre d’échanges :
http://www.bookcrossing.com/
http://www.passe-livre.com/

Si vous voulez participer ou aider, un forum est apparemment en train de se monter aussi : http://book-corsaires.unlimitedforum.com/

The Long Road Home, de Stephen King

lundi, janvier 12th, 2009

 

Présentation de l’éditeur

En Anglais, puisque la version française n’est pas encore parue…

It’s the return of the best-selling comic book series, inspired by Stephen King’s epic The Dark Tower ! The Big Coffin Hunters are now in pursuit of Roland and his ka-tet Cuthbert and Alain. The friends are forced to flee into the desert with the deadly posse in hot pursuit… and Roland is in a coma ! Don’t miss this opening chapter starring the Gunslinger whose quest for the Dark Tower will shake the foundation of reality itself !

Mon avis à moi que j’ai

Toujours aussi emballée par la qualité des graphismes, et celle de ce "collector" sur papier glacé, qui regroupe les numéros 8 à 12 de cette série de comics. Sans parler du plaisir retrouvé de pouvoir visualiser les aventures de Roland et son jeune ka-tet, on apprend des choses ! Un complément fort intéressant à la lecture des bouquins, que je ne saurais trop conseillé à tous les fans de La Tour Sombre. Un must !

La Bataille des Rois, de George R.R. Martin

mercredi, janvier 7th, 2009

Présentation de l’éditeur

Le roi Robert Baratheon est mort, son ami Eddard Stark a été exécuté. La dynastie Baratheon n’aura duré qu’une génération et la paix plusieurs fois centenaire qui régissait le royaume des sept couronnes a volé en éclats. Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans sa capitale, les frères de Robert rallient des troupes à leurs bannières, le fils de Ned a levé son armée et crie vengeance, des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes. Il y a quatre rois désormais et chacun forge des alliances pour entraîner le royaume dans la tourmente de la guerre. Maintenant c’est l’acier qui va hurler son chant de mort. 

Mon avis à moi que j’ai

Léger bémol à mon enthousiasme pour cette saga, ce volume m’a moins emballée que les précédents. L’intrigue semble se tarir un peu, les évènements se font moins pressants et le style plus pesant. Peut-être pour pallier à cette espèce de monotonie, l’auteur a cru bon de faire entrer en scène de nouveaux personnages, mais au final c’est presque pire, ça ralentit encore l’action. La multiplication des acteurs, des intrigues, des scènes de drame nous fait perdre de vue le fil essentiel de l’histoire. Bon, cela étant, ça reste très agréable à lire, et ça ne m’empêchera pas de lire la suite, mais disons que c’est un peu dommage.