Le Donjon Rouge, de George R.R. Martin

Présentation de l’éditeur

Comment Lord Eddard Stark, seigneur de Winterfell, Main du Roi, gravement blessé par traîtrise, et par la même plus que jamais à la merci de la perfide reine Cersei ou des imprévisibles caprices du despotique roi Robert, aurait-il une chance d’échapper à la nasse tissée dans l’ombre pour l’abattre ? Comment, armé de sa seule et inébranlable loyauté, cerné de toutes parts par d’abominables intrigues, pourrait-il à la fois survivre, sauvegarder les siens et assurer la pérennité du royaume ? Comment ne serait-il pas voué à être finalement broyé dans un engrenage infernal, alors que Catelyn, son épouse, a mis le feu aux poudres en s’emparant du diabolique nain Tyrion, le frère de la reine ?  

Mon avis à moi que j’ai

Pour la seconde fois, George R.R. Martin réussit à m’embarquer dans sa saga moyenâgeuse, et avec encore plus d’emprise qu’avec le Trône de Fer. Empreinte de surnaturel mêlé de chevalerie, l’histoire nous tient constamment en haleine. Intrigues politiques, batailles et trahisons, créatures fantastiques et personnages auxquels il est si facile de s’identifier. De la fantasy, de la vraie, et depuis l’Assassin Royal de Robin Hobb, je n’avais pas autant accroché !

Comments are closed.