Archive for septembre, 2008

Festival du Livre du CdH – Les Résultats

lundi, septembre 29th, 2008

Voici donc les résultats tant attendus de ce premier Festival du Livre du Cercle des Huit. Je tiens à remercier les participants, qui ont su se mobiliser et participer à cette première animation inter-forums. Nous renouvellerons sans doute l’expérience sur le premier semestre 2009, en espérant que vous serez toujours plus nombreux !

Les résultats :

01. Ca, de Stephen King.
02. L’Apprenti Assassin, de Robin Hobb.
03. Salem, de Stephen King.

04. L’Heure du Loup, de Robert McCammon.
05. Postmortem, de Patricia Cornwell.
06. Le Clan de l’Ours des Cavernes, de Jean M. Auel.
07. Fondation, d’Isaac Asimov.
08. Le Bal des Louves, de Mireille Calmel.
09. La Plaisanterie, de Milan Kundera.
10. Isolation, de Greg Egan.

Le grand vainqueur est donc Stephen King, avec Ca. Notons quand même qu’il a deux de ses oeuvres sur le podium ! Bravo à lui !

Prison Break – La Chasse à l’Homme, de Pierre Sérisier

lundi, septembre 29th, 2008

Présentation de l’éditeur

Je m’appelle Alexander Mahone. Il y a encore trois semaines, j’étais l’un des meilleurs agents spéciaux du FBI, chargé de pourchasser les criminels les plus dangereux à travers les Etats-Unis. Je ne ressentais pas la moindre pitié pour eux. Juste cette haine tenace enfouie au plus profond de moi. Sur ordre de la Maison Blanche, j’ai été dépêché au pénitencier d’État de l’Illinois pour mener la plus grande chasse à l’homme qu’ait connue le pays. Ma mission : retrouver les " Huit de Fox River ". J’allais traquer Michael Scofield et ses complices d’évasion jusqu’à ce que mort s’ensuive, puisque cela était nécessaire. Autant vous prévenir tout de suite : je n’ai pas gagné cette partie. Je suis aujourd’hui un mort-vivant dans la cour boueuse d’un pénitencier du Panama. Mais je ne l’ai pas perdue non plus. Dans la chute vertigineuse qui m’a mené jusqu’à cet enfer, j’ai entraîné plusieurs de mes proies. Certaines sont mortes. Les autres croupissent à mes côtés. Et c’est au fond de cet abîme, entouré par les cris de détenus qui hurlent comme des bêtes sauvages, que je l’admets enfin. Je n’étais pas seulement un chasseur dans cette affaire. J’étais le bras armé d’une effroyable machination.  

Mon avis à moi que j’ai

Excellente idée que celle de nous présenter l’histoire du point de vue de l’agent Mahone, ça donne une nouvelle fraîcheur à tous ces évènements qu’en digne fan de la série, on connaît par coeur. Comme pour le premier volume, ce n’est pas de la grande littérature, et par rapport à la série, il manque même quelques passages clefs. Cela étant, ça reste un bon moyen d’évacuer notre nostalgie en attendant une diffusion française de la saison 4 !