Prison Break – L’Evastion Est La Seule Issue, de Pierre Sérisier

Présentation de l’éditeur

Mon frère est dans le couloir de la mort. Dans quelques semaines, il sera exécuté pour le meurtre du frère de la vice-présidente des Etats-Unis. Je suis convaincu de son innocence, mais je suis le seul. Et il va mourir. Qu’auriez-vous fait si, comme moi, vous aviez conçu les plans de la prison ? Auriez-vous pu tout plaquer dans un seul but : faire évader votre frère ? Honnêtement, je ne me suis guère longtemps posé cette question. Parce que je suis certain que je peux le sauver. La prison de Fox River n’a aucun secret pour moi. J’ai conçu ses murs, ses cellules, ses coursives, et je sais qui se cache derrière chacune de ses portes. J’ai eu le temps de me renseigner sur chaque prisonnier. Et je sais ceux sur lesquels je pourrai compter, ceux qu’il me faudra éviter. Je sais que mon plan vous paraîtra aussi insensé que risqué. Mais je le connais par cœur. Il me colle à la peau. Notre évasion reposera sur une mécanique minutieuse où le hasard n’aura pas sa place. Les hommes décidés n’ont qu’un destin : celui qu’ils ont choisi.

Mon avis à moi que j’ai

Bon, ça n’a rien de fantasy, je vous l’accorde ! Seulement j’avais adoré cette série, et je me suis dit qu’en guise de lecture estivale, je me replongerais bien dans l’histoire de Mickael Scofield et de son frère Lincoln Burrows. D’habitude, les films tirés de bouquins sont toujours nettement en dessous, et ça s’explique assez facilement. Cette fois, le livre a été écrit à partir de la série télé, et je me rends compte qu’un phénomène identique s’est produit : il est nettement moins bien que la série ! Pourquoi ? Je crois qu’il manque tout simplement une âme à ce bouquin. Dommage…

Comments are closed.