Le Temple des Vents, de Terry Goodkind

 

Présentation de l’éditeur

"L’incendie viendra avec la lune rouge. Celui qui est lié à l’épée verra mourir les siens." Ainsi commence la prophétie qui se referme, tel un piège mortel, sur Richard et Kahlan. L’Epée de Vérité en main, Richard Rahl a combattu la mort en personne et secouru le peuple de D’Hara. Mais à présent l’empereur Jagang, puissant jusqu’à la démence, lui oppose un ennemi insaisissable : une horrible maladie, un fléau qui déferle inexorablement sur le pays et frappe des milliers de victimes innocentes, à commencer par les enfants. Pour étouffer les flammes de l’enfer, Richard doit chercher un remède dans le vent… mais il est pris entre deux feux, car selon la fatale prophétie, il devra perdre la femme qu’il voulait épouser, ou sa propre vie. Dans ce combat, Richard et Kahlan vont tout risquer, y compris leur amour, pour mettre au jour la source du fléau : une magie enfermée depuis trois mille ans dans le Temple des Vents… Mais sur ce chemin, la foudre le frappera, car sa bien-aimée le trahira dans son sang. Ainsi parle la prophétie.

Mon avis à moi que j’ai

Le quatrième tome des aventures de Richard et Kahlan, et franchement, je ne m’en lasse pas ! De fil en aiguille, Terry Goodkind tisse un monde à part entière, un véritable univers dans lesquel les choses, les créatures et les personnages ont la substance du réel. C’est tout un art que de réussir à nous plonger ainsi dans les aventures des deux héros et de leurs amis, comme si l’on y était ! Dans ce volume, l’intensité dramatique atteint en plus des sommets : c’est l’amour de Richard et de Kahlan qui est menacé. Mon seul regret, c’est que certains personnages, comme Zedd, aient été un peu négligés ici, mais j’attends la suite avec impatience.

Comments are closed.