Le Bal des Louves, tome 2 : La Vengeance d’Isabeau, de Mireille Calmel

Présentation de l’éditeur

1531. La vengeance des femmes-loups n’a pu être accomplie, mais leur vie a retrouvé normalité et gaieté. À Paris, Isabeau est devenue lingère du roi François 1er, qui apprécie sa compagnie. L’ancienne petite sauvageonne d’Auvergne gère de main de maître une boutique où les plus belles soieries de la Cour sont taillées et brodées. À ses côtés virevolte sa petite-fille, Marie, une adolescente rieuse et insolente, adorée à la cour des Miracles où elle a longtemps vécu cachée. Avec son ami d’enfance, le jeune Constant, fils du nain Croquemitaine, elle ne cesse de provoquer la police du roi. Pourtant, un jour de printemps, cette nouvelle vie bien ordonnée bascule. Un chargé de justice vient d’être nommé à Paris, et celui-ci n’est autre que François de Chazeron. Il est venu les traquer. La fuite n’est plus de mise, les femmes-loups devront affronter le cruel seigneur auvergnat. Et c’est unies toutes quatre, la maudite, la survivante, la louve et l’innocente, qu’elles se battront une dernière fois pour conquérir enfin leur liberté…

Mon avis à moi que j’ai

Hum… Un second volume à mon sens assez déçevant, mélange du célèbre "Angélique, Marquise des Anges" et d’un roman à l’eau de rose de la collection Harlequin ! Adieu le petit coté fantastique du premier tome, on se retrouve ici plongé au coeur des intrigues de la Cour de François Ier et de la Cour des Miracles. Oh, ça se lit bien, mais ce n’est somme toute pas d’un grand intérêt, et il faut attendre la toute fin du bouquin pour voir les femmes de Vollore se confronter de nouveau à leur malédiction. Bof bof bof…

Comments are closed.