Le Seigneur des Trois Règnes, De Robin Hobb

Présentation de l’éditeur

Une fois encore, les femmes de la famille Vestrit sont au cœur de toutes les polémiques : Ronica, la matriarche, se dresse seule face à ceux qui accusent les siens d’être à l’origine du chaos régnant à Terrilville ; sa fille, Althea, toujours à bord du Parangon, traque la Vivacia, la vivenef familiale devenue le vaisseau amiral de la flotte pirate de l’impitoyable Kennitt ; et sa petite-fille, Malta, a disparu dans le tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, sur les rives du fleuve du Désert des Pluies. Mais le fiancé et le frère de cette dernière, piégés alors même qu’ils s’étaient lancés à sa recherche, pourraient bien bénéficier d’un petit coup de pouce inattendu… 

Mon avis à moi que j’ai

La suite des aventures des membres de la famille Vestrit, sur laquelle la malchance semble s’être définitivement abattue ! Je continue à apprécier cette série, mais je regrette néanmoins qu’à chaque nouveau bouquin, on n’avance pas plus dans l’histoire. Les personnages sont tous attachants et très bien cernés, mais le problème, c’est qu’ils sont un peu nombreux, et qu’au final, on se retrouve, sur un volume, avec deux ou trois chapitres seulement pour faire avancer les aventures de chacun. Ce qui est bien peu… J’en reste avec l’impression que les choses n’en finissent plus de se mettre en place, c’est un petit peu frustrant.

Comments are closed.