Le Bal des Louves, tome 1 : La Chambre maudite, de Mireille Calmel

Présentation de l’éditeur

Après Le Lit d’Aliénor, vendu à plus de 800 000 exemplaires dans le monde, le nouveau roman de Mireille Calmel, puissant et envoûtant. Décembre 1500. Au pied des remparts du château de Montguerlhe, sous la lune glacée, gît une jeune fille aux longs cheveux souillés. Elle est ensanglantée, inconsciente. Parce qu’elle était trop belle et qu’elle s’est refusée à son maître, le seigneur François de Chazeron, il a fait pendre son mari à la sortie de leurs noces, il l’a violée, battue, marquée au fer rouge. Puis il l’a fait jeter aux loups. Mais les loups ne toucheront pas cette jeune fille brisée. Elle est des leurs. On dit qu’elle leur parle, et même que, les soirs de pleine lune, elle se transforme… Tous la croient morte, et pourtant Isabeau a survécu. Cachée dans la forêt, à la tête de sa meute de loups, elle n’a qu’un seul mot à l’esprit : Vengeance ! Isabeau, superbe et émouvante, endurcie par les épreuves mais au cœur généreux, nous entraîne des souterrains d’une forteresse auvergnate aux salles de bal du Louvre, de la cour des Miracles à celle de François Ier, des prophéties d’un enfant qui deviendra Nostradamus à la recherche de la pierre philosophale…

Mon avis à moi que j’ai

Il s’agit d’une romance qui se déroule sur fond historique, en plein Moyen-Age. Un peu fleur bleue, il faut être honnête, et pourtant, c’est quand même mieux que du Harlequin ! Les malédictions qui se sont abattues sur les femmes de cette famille (non seulement certaines se transforment en louves les soirs de pleine lune, mais en plus elles sont persécutées par leur seigneur et maître !), aussi bien que le courage et la détermination dont elles font preuve, m’ont emportée facilement. Une touche de fantastique, de l’aventure et de l’émotion, des femmes fières et belles… Un récit plutôt envoûtant, qui frise la tragédie parfois.

Comments are closed.