L’Eveil des Eaux Dormantes, de Robin Hobb

  

 

Présentation de l'éditeur

Une vivenef maudite et aveugle ; un équipage composé de coupe-jarrets ; un ennemi armé jusqu'aux dents. C'est dans ces conditions pour le moins précaires qu'Ambre, Althéa et Brashen embarquent sur le Parangon enfin remis à flots. Le temps presse car la Vivacia doit être arrachée des mains du pirate Kennit avant que celui-ci ne se soit définitivement attaché l'âme de la vivenef. La situation n'est guère plus reluisante pour les membres de la famille Vestrit restés à Terrilville. Malta s'efforce de faire bonne figure au bal de l'été. Mais le dragon du désert des pluies accapare ses pensées. Et si elle avait un rôle à jouer dans les plans de cet être millénaire ? Petit à petit, le lien qui unit vivenefs et dragons se retisse… Mais dans quel but ? 

Mon avis à moi que j'ai

Ah, retour à quelque-chose d'un peu plus… fantasy, disons ! Et quel plaisir de retrouver les Aventuriers de la Mer ! C'est une série un peu longuette au début, je me souviens avoir eu du mal avec le premier tome. Mais depuis, je prends à chaque fois un plaisir infini à retrouver ces héros, et quel plaisir !

Cette fois, on comprend enfin les terribles liens qui unissent serpents, dragons et vivenefs. Exit la gamine infernale qu'était Malta dans les premiers tomes, on découvre une jeune femme impétueuse au sombre destin. Exit le gamin timoré qu'était Hiémain, c'est un garçon pénétré d'une étonnante prophétie qui vient d'éclore. Et Selden ? Pour qui lit la série de l'Assassin Royal & Tawny Man en parallèle, il est clair que son destin n'est pas moins lumineux que ceux de son frère et sa soeur. Tous les héritiers de la famille Vestrit ont-ils donc une destinée ?

Comments are closed.