Enquête dans le Brouillard, d’Elizabeth George

 

Présentation de l'éditeur

Le sergent Barbara Havers est résolument laide et revêche et bien décidée à le rester. Elle adore son boulot mais l'idée de faire équipe avec l'inspecteur Lynley, un ancien d'Eton, pur produit de l'aristocratie britannique, lui est insupportable. Un type qui prétend travailler à Scotland Yard pour se rendre utile à la société, au lieu de vivre sur ses terres ! Un type pourri de charme et avec qui aucune femme n'est en sécurité. Sauf la pauvre Barbara évidemment… Mais les querelles de ce couple inattendu cessent vite devant l'atrocité d'un crime qu'ils sont chargés d'élucider. Dans un paisible village du Yorkshire, on a trouvé le corps sans tête de William Teys, paroissien modèle. A côté du cadavre, une hache et, près de la hache, une grosse fille qui gémit : "C'est moi qui ai fait ça et je ne le regrette pas." L'épouvante ne fait que commencer. 

Mon avis à moi que j'ai

Mouais… Déjà, rien à voir avec la présentation de l'éditeur ! Je m'attendais à des conflits délirants entre les deux flics, mais… rien. Ils ont chacun leur vécu et leurs démons, mais on ne peut pas dire qu'ils s'entendent si mal que ça au final. Quant à l'enquête, il faut attendre la moitié du bouquin pour qu'elle commence à présenter le moindre intérêt. La première moitié est longue, longue… Ca s'arrange un peu sur la fin, mais j'ai quand même mis une éternité à lire ce livre, tellement que ça me gonflait. Courage, fuyons ! 

Comments are closed.