Prédateurs, de Maxime Chattam

 

Présentation de l'éditeur

Ils sont déjà parmi nous… Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l'ennemi n'est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s'agir que d'un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un… Renouant avec la veine de sa Trilogie du Mal, Maxime Chattam nous propulse dans un vortex de terreur, imposant une fois encore son univers mystérieux et sanglant. Plus qu'un thriller, un guide de survie !

Mon avis à moi que j'ai

Rares sont, à ma connaissance, les romans policiers qui se déroulent dans un contexte pareil : celui de soldats sur le front, en pleine guerre. Et pourtant les horreurs qu'ils doivent vivre au quotidien ne sont rien à coté de celles que nous présentent Chattam ici. Car la guerre, c'est la guerre, mais un psychopathe qui tue pour le plaisir de tuer, et celui plus grand encore de mettre en scène ses crimes, et quelle mise en scène, c'est autre chose. On plonge ici dans le puits de l'âme humaine, et j'aime autant vous prévenir, il n'est pas beau à voir !

Comme d'habitude, Chattam nous tient en haleine jusqu'aux toutes dernières pages du livre, multipliant les fausses pistes. On va jusqu'à soupçonner ceux qui mènent l'enquête, la police militaire et pourquoi pas après tout ? Leur âme n'est sans doute pas moins torturée que celle des autres. Les descriptions des scènes de crime sont d'une sauvagerie terrible, comme d'habitude, et il faut avoir le coeur bien accroché par contre, mais avec cet auteur, c'est presque une marque de fabrique.

Bon, ça n'est pas mon préféré, et ça tient au milieu je pense, la guerre, les tranchées, tout ça, mais c'est quand même un très bon livre ! A conseiller !

Comments are closed.